samedi 16 mars 2019

Mystère

"Laissez toujours une part de mystère dans le livre de votre vie…"

©Régine Klucken
Source de l'image : libre de droit, peut être réutilisée à but commercial


samedi 9 mars 2019

Extrait de "Terreurs nocturnes"

Un petit extrait ?
Terreurs nocturnes (présenté par le CCPL Esneux le vendredi 08 mars 2019 à l'occasion de la publication officielle du recueil "Esneux s'enlivre") :
En cette fin d'automne, la nuit s’avançait rapidement dans les forêts de la Région Wallonne. Un ballet de feuilles mortes dansait au gré du vent entre les arbres. Le pays était réputé pour ses hivers précoces et plutôt glacials, même si les paysages étaient d’une beauté à couper le souffle.
Jeanne ramassait les derniers fagots de bois qu'elle mettait dans son panier en osier avant l’obscurité quasi-totale des sous-bois, uniquement baignée par le faible halo d’une lune montante. Elle entendit distinctement un grognement sourd à quelques fourrés de là et se raidit. Elle devina que la Bête allait encore frapper ce soir. Elle retint sa respiration et scruta attentivement les alentours. Elle la vit passer à quelques mètres d'elle. La Bête s'arrêta et la fixa longuement tout en humant l'air, puis émit un long cri aigu qui se répercuta dans toute la contrée. La vieille femme sentit monter en elle un long frisson qui lui glaça le sang. La Bête reprit sa course à travers la pénombre et Jeanne s’enfuit entre les broussailles aussi vite que ses jambes le lui permettaient, son panier serré contre elle. L’animal semblait être sortie des entrailles de l'enfer tant la taille était impressionnante et de surcroît, elle étincelait d'un éclat fantomatique verdâtre.
Jeanne, à bout de souffle, s'arrêta à nouveau, et leva les yeux vers le sommet d'une paroi rocheuse nommée « La roche-aux-faucons ». La lune répandit sa lumière laiteuse sur la falaise et elle aperçut sa sœur aînée, assise sur son fier destrier noir, sa longue chevelure blonde au vent. Elle semblait observer la contrée sauvage. Puis son regard se porta plus haut encore, vers les cieux et elle contempla avec curiosité la machine qui passait au-dessus de leurs têtes dans un vacarme infernal…

©Régine Klucken



mardi 5 mars 2019

Autre

" On ne renaît pas de ses cendres, on devient une autre personne…"

©Régine Klucken
Source de l'image : libre de droit, peut être réutilisée à but commercial


mercredi 27 février 2019

Versions

"Sois mille et une versions de toi-même…"

©Régine Klucken
Source de l'image : libre de droit, peut être réutilisée à but commercial


vendredi 22 février 2019

A toi...


A toi... 
Qui je le sais me suivras et me liras
Avant que minuit à nouveau sonnera
Et laissera tous ces mois derrière toi
Ton pire cauchemar, lui, disparaîtra
Et de ton enfance, tu te souviendras
Je ne serais bien évidemment pas là
Mais mes pensées ne te quitteront pas
Il t'incombe de réfléchir à ta vraie voie
Dès à présent de faire tes propres choix
Ainsi, plus jamais tu ne te retourneras
Vers ce froid passé et ses souvenirs-là
Qui te poursuivent tellement ici-bas...

©Régine Klucken
Source de l'image : libre de droit, peut être réutilisée à but commercial